top of page
Rechercher
  • setubayel

Clés en main à Matam et Podor.



Des membres des comités de gestion sur la gestion durable du patrimoine formés dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Une démarche multi-acteurs pour contribuer à l’amélioration de l’offre de soins au Sénégal », cofinancé par le dispositif « Clés en main », un atelier de formation a été organisé les vendredi 19 et samedi 20 avril 2024, dans la salle de réunion de La Maison des Yvelines, à Ourossogui. Cet événement a été spécifiquement conçu pour aborder la gestion durable du patrimoine sanitaire pour l'amélioration des services de santé dans la région.


Les participants étaient constitués essentiellement des membres clés des comités de gestion des hôpitaux, centres et postes de santé de Matam et de Podor, notamment l'Hôpital Régional de Matam, le Centre Hospitalier Régional de Ndioum, les Centres de santé de Matam et le Poste de santé de Tiguéré. L'association Unir et Agir pour le Développement (UAD) a apporté un soutien précieux en animant cette initiative.


L'objectif principal de l'atelier était d'accompagner l'entretien et la durabilité du patrimoine sanitaire en élaborant un plan de maintenance adapté aux infrastructures et aux équipements des établissements de santé de Matam et de Podor. Il s'agissait spécifiquement d'inclure le renforcement des capacités des membres des conseils d'administration et des comités de gestion, ainsi que l'élaboration et la mise en œuvre d'un plan d'entretien durable.


L'approche méthodologique adoptée pour cette formation a intégré des sessions théoriques et pratiques, favorisant ainsi une compréhension approfondie des concepts de gestion durable du patrimoine sanitaire.


Les participants ont été encouragés à partager leurs expériences et à travailler ensemble pour élaborer des solutions pratiques. La formation s'est déroulée sur deux jours, avec une combinaison d'exposés, d'ateliers interactifs et d'études de cas. Les sujets abordés ont varié de la compréhension des principes fondamentaux de la gestion durable à la planification concrète de la maintenance des infrastructures de santé.


À la fin de l'atelier, des recommandations ont été formulées pour soutenir la mise en œuvre des pratiques de gestion durable du patrimoine sanitaire. Ces recommandations visent à garantir que les établissements de santé de Matam et de Podor disposent des ressources et des connaissances nécessaires pour maintenir efficacement leurs installations dans le futur.


Cet atelier de formation a représenté une étape importante dans l'amélioration de l'offre de soins au Sénégal en renforçant les capacités locales et en promouvant des pratiques durables de gestion du patrimoine sanitaire. Il a démontré l'engagement continu envers des services de santé de qualité et accessibles pour tous les citoyens.


12 vues0 commentaire

Comments


bottom of page